Histoires d’hommes

>> Une pièce de Xavier Durringer

PAGE EN COURS DE CONSTRUCTION, MERCI POUR VOTRE PATIENCE

La pièce

Le projet réunit cinq comédiennes qui ont le désir d’approfondir leur travail théâtral autour d’un projet fort, porteur de lien social. Questionner la place et le rôle des femmes et engager une réflexion citoyenne sur la condition féminine et les violences faites aux femmes tant le sujet est d’actualité.

Cinq femmes, avec leurs histoires, leurs individualités évoluant tantôt dans leurs propres bulles, tantôt réunies pour livrer leurs fêlures, joies, espoirs/désespoirs, quête d’amour, dits tour à tour ou choralement, dans une parole du quotidien cinglante, coup de poing, grinçante ou en retenue de Xavier Durringer.

Ce spectacle sera joué en salles mais aussi dans une version légère « hors les murs », auprès des réseaux d’associations pour les femmes (violences faites aux femmes, centres d’hébergements, univers carcéral…), journée des droits des femmes, chantiers d’insertion, bars, médiathèques, lectures à la carte… au plus proche du public, permettant un espace de rencontre avec les spectateurs.

Extrait (choral)

25. […] J’ai fait des pèlerinages, parcouru des labyrinthes. Je me suis lancée dans la politique, j’ai croisé des humanistes et des maçons, des éclairés, des initiés. J’ai cru dans des combats, humanitaires et autres, pour le désarmement, pour la paix, pour les droits de l’homme, j’ai donné de l’argent, signé des pétitions, collé des affiches, j’ai couru dans des meetings, j’ai soutenu, j’ai fait la grève, j’ai pris des cartes, j’ai fait des réunions et les marchés, j’ai parlé des heures dans des cafés, j’ai marché sur les boulevards, j’ai chanté, scandé, porté des banderoles, collé des autocollants, j’ai fait des grèves de la faim, je me suis engagée, désengagée, j’ai rendu des cartes, déchiré des engagements. Je me suis engueulée, je me suis révoltée, je me suis bâillonnée, j’ai fait la morte sur la place et l’amour un peu partout. J’ai lu Marx et Kant et Nietzsche et Jung et Machiavel pour commencer. Je me suis abstenue de faire l’amour pendant plus d’un an, puis je l’ai fait tous les jours, à deux et à plusieurs, les hommes et les femmes. J’ai essayé. J’y ai cru. J’ai essayé, vous ne  pouvez pas savoir comme j’ai essayé de comprendre tout ça, d’y voir plus clair.
Et là je suis là à regarder par la fenêtre, à regarder s’il va faire beau.

Equipe

Mise en scène : Françoise Vidal

Assistante à la mise en scène : Olivia Vidal

Regard extérieur : Julien Rocha (Cie Le Souffleur de verre)

Interprétation : Christiane Bouysse, Mathilde Fernandes-Palha, Hélène Verdier, Olivia Vidal, Rosemonde Wojciechowski

Création lumières : Pierre Gendre

Régie lumières et son : Cédric Bonhours ou Pierre Gendre

 

Crédits photo : Françoise Vidal